Les thérapies proposées

Il est possible de faire un accompagnement en ligne avec  une séance en visio ou par téléphone.

La psychothérapie destinée à l’adolescent

Il est dit quelque part que tout se jouerait avant six ans, pouvant amener à penser que cette tranche de vie de l’enfant serait définitivement figée et qu’arrivant aux portes de l’adolescence, il  serait marqué à tout jamais des bonheurs et failles de sa croissance psychique et physique.

Par là même, potentiellement faire éprouver aux parents « une pression éducative » ou de la culpabilité  à l’endroit d’avoir échoué à trouver les « bonnes clés » puisque leur ado rencontre des « problèmes » aujourd’hui. 

Soutenir cette sortie de d’enfance, vers l’entrée en adolescence, cette phase de la vie remplie de transformations silencieuses et visibles et invisibles. 

Le corps change, c’est un passage où peuvent naître des doutes et questionnements sur l’identité, l’orientation, la voie des études, c’est une période de la vie donnant l’impression de contenir des enjeux majeurs pour l’avenir.  

Avec tous ces changements, il y a la place de l’intime, les abords d’une sexualité, les premières expériences, un terrain relationnellement sensible entre fusion et rejet….

C’est une période d’états émotionnels bousculés, parfois avec recours à des substances ou des conduites dites « à risque » ;  l’environnement peut être « déboussolé » et l’adolescent déconcerté, se sentir un peu perdu. 

Pour certains, l’adolescence contient des épisodes de faits subis difficilement dicible, émanant de l’enfance et émergeant à l’occasion de cette tranche de vie. 

Il y a également les aspects qu’un adolescent peut être porteur, à son insu, d’une thématique révélatrice d’un dysfonctionnement environnemental, c’est par lui qu’apparaît le « symptôme » ; en cela la psychothérapie aide à comprendre ce qu’il se passe, à quel endroit. 

Cette thérapie vise à aider l’adolescent à donner du sens à ses pensées, ses émotions, son éprouvé. 

C’est un temps de parole, et selon les situations la séance peut aller sur un autre terrain d’expression, par le jeu ou s’appuyer sur un médium artistique permettant une approche plus sensible. 

L’adolescent peut vouloir de l’aide par la thérapie, or le plus souvent les parents en sont les demandeurs, ou l’entourage référent.  Ils ont remarqué un décrochage scolaire, une tristesse, un repli, un rapport à la nourriture questionnant… et ils s’en inquiètent. Le jeune, et adultes référents sont reçus ensemble en séance inaugurale se poursuivant par une thérapie individuelle de l’adolescent.

Tout comme pour la thérapie enfant, les séances thérapeutiques sont en règle générale assumées financièrement par les parents, ou l’environnement référant.  Au cabinet de psychothérapie , l’adolescent aura à sa disposition des idées que nous discuterons ensemble pouvant lui permettant  de participer au paiement des séances de son propre travail. 

Il y a le champ de la confidentialité, dans un espace sécurisé pour lui, ce qui se dit en séance avec l’adolescent reste au cabinet, ce qui est partagé, l’est avec son accord. 

la séance dure 1 heure,  elle contient la phase d’arrivée dans le cabinet, la mise à l’aise où les sacs sont déposés à l’entrée, le téléphone portable éteint, ou en mode avion, les vestes mises sur le porte-manteau, se déchausser pour ceux aimant ce confort,  tout comme sa fin de séance avec remise de chaussures, des vestes manteaux et paiement pour enfin se dire au-revoir. Cette heure est un cycle complet de séance. 

S’il y a début de psychothérapie, il y achèvement et le même soin est apporté à la fin de la thérapie, que vous la choisissiez par interruption ou que le sujet  vous concernant ait été « réglé »,  nous réservons un temps pour clore la gestalt, refermer ce qui est à refermer et apporter toute la qualité nécessaire à se dire aurevoir. 

Vous l’aurez deviné, une thérapie gestalt ne peut se terminer pas un sms ou message vocal, whatsapp ou autre de l’ado, des parents ou du référant,  elle viendrait dans ce cas rejoindre le lit des gestalt inachevées

Modalités de la séance : 1 heure – 50 euros

Les annulations s’effectuent 48 heures à l’avance, excepté cas de force majeure. 

Si la séance est oubliée, (cela arrive un jour ou l’autre) elle peut être remplacée de manière naturelle dans la même semaine et s’effectuer par visio ou en présentiel. Au delà. Dans tous les cas un oubli est « déplié » en séance, il est du matériau pour la thérapie.